la démarche pédagogique

un voyage dans le temps !

Vue de la courtine ouest avec la tour de la chapelle au fond - © Guédelon - Ph. Guédelon

Une fois franchies les portes de la grange d'accueil, les visiteurs sont plongés au cœur d'une autre époque. Pas de bruits mécaniques, pas d'engins à moteur - même pas de téléphones portables ! - , mais un espace naturel qui éveille tous les sens.

La découverte du chantier se fait aux bruits des outils sur la pierre, du sciage des bois, des sabots des chevaux, du marteau sur l'enclume...

Une véritable immersion dans le XIIIe siècle !

Contrairement à la plupart des chantiers de construction, Guédelon est ouvert au public, et même recommandé au public ! C'est l'une des vocations premières du chantier : montrer et expliquer à un public le plus large possible des savoir-faire ancestraux.

L'extraction et la taille de la pierre, l'assemblage d'un mur, le travail du bois, les transports avec l'aide des chevaux... sont autant de techniques et de gestes que les visiteurs peuvent découvrir ou redécouvrir en visitant Guédelon. L'observation, mais aussi les échanges avec les oeuvriers du chantier facilitent la compréhension. 

 Guédelon est un outil de vulgarisation scientifique à la portée de tous.

un livre d'histoire à ciel ouvert !

Un meneau sculpté pour la chapelle © Guédelon - Ph. C. Guérard

"GUEDELON EST UN MIRACLE. Un miracle, car il concrétise le plus vieux rêve de tout un chacun : voyager dans le temps. Un miracle, car oser entreprendre un tel projet semblait une utopie et tout est démenti par la réalité. Un miracle, car travailler "comme au XIIIe siècle" implique un choix et une foi sans faille de la part des acteurs du chantier. Un miracle, car les spécialistes peuvent y aborder des réalités insoupçonnées, des éléments que ni les textes, ni l'archéologie ne peuvent saisir, notamment le côté très empirique de la construction. Un miracle, car dans une société de plus en plus déconnectée de son passé, Guédelon répond à un besoin. L'extraordinaire engouement du public pour les visites (300 000 visiteurs par saison) illustre cette nécessité de se plonger dans le passé et dans les racines culturelles. Et le rêve devenu réalité doit durer 25 ans".

Propos de Philippe Durand, Maître de Conférence à l'Université de Bordeaux 3 ; extrait de "Guédelon" - collection "Patrimoine culturel" aux éditions Gisserot

en direct de Guédelon